IMPORTANT : FERMETURE JUSQU'AU 12 AVRIL 2020 INCLUSIVEMENT (LIRE LES INFORMATIONS ICI)

Actualité

Vérifiez avant d’acheter une voiture d’occasion

21 mars 2015

Acheter une voiture d’occasion demande quelques précautions supplémentaires pour éviter les mauvaises surprises une fois la transaction complétée. En plus des étapes pour bien se préparer à l’achat d’une voiture neuve, voici les étapes clés à ajouter dans votre processus d’achat, que vous fassiez affaires avec un particulier ou un concessionnaire!

Consultez les prix du marché

Une fois votre voiture choisie, consultez les prix du marché. Des sources comme les services-conseils ou le Canadian Black Book vous donnent une bonne idée de la fourchette de prix pour le véhicule qui vous intéresse. En effet, souvent, les particuliers évaluent mal la valeur marchande de leur auto.

Dans les prix affichés, prenez en compte les éléments suivant :

  • L’état du véhicule
  • L’année
  • Le kilométrage : Au-delà de 100 000 kilomètres, la garantie du fabricant n’est plus en vigueur.
  • La transmission : Une transmission manuelle vous permettra d’économiser un certain montant.
  • Les équipements : Plus la voiture est équipée, plus le prix pourra grimper.

Et si une voiture d’occasion affiche en-deçà des autres, faites attention aux citrons!

Déposez un dépôt

Un concessionnaire vous demandera probablement un dépôt pour vous « réserver » la voiture d’occasion. Entre 500 $ et maximum 1 000 $, peu importe le prix du véhicule, ce dépôt vous permet de compléter vos recherches et de le faire inspecter par un garagiste indépendant sans tracas.

Le dépôt étant souvent considéré comme une promesse d’achat, assurez-vous d’avoir un reçu qui vous permet d’annuler la transaction à tout moment sans pénalité. Si le commerçant vous offre un reçu sous forme de contrat, faites ajouter une ou plusieurs des mentions suivantes : « reçu pour dépôt seulement », « contrat nul », « contrat sans obligation » ou « entièrement remboursable en cas d’annulation de la transaction ». Après tout, ce contrat n’est pas final!

Faites vérifier la voiture par un garagiste indépendant

Après un essai routier pour valider confort, ergonomie et autres aspects du véhicule, faites-le vérifier par un garagiste indépendant de votre choix. Si vous n’en connaissez pas en qui vous ayez confiance, l’Association pour la protection des automobilistes ou CAA-Québec peut vous en référer un. Cette inspection est à vos frais, mais il s’agit d’un investissement. Après tout, le garagiste vous donnera un portrait plus complet sur l’état du véhicule et tout ce qu’il aura trouvé vous permettra par la suite de négocier le prix de l’auto.

Si le concessionnaire ou le particulier a fait mention d’un accrochage, mais sans plus, voir un carrossier pourrait vous permettre d’en apprendre plus sur les réparations effectuées à la suite d’une collision. C’est un autre argument pour négocier le prix ou annuler la transaction, tout simplement.

Vérifiez les informations essentielles

Il y a des informations essentielles à vérifier pour éviter les mauvaises surprises avec une voiture d’occasion. Une fois que vous aurez le numéro d’identification du véhicule (NIV) situé dans le bas du pare-brise ou à l’intérieur de l’ouverture de la porte, voici quelques points à vérifier :

Examinez le contrat

Chez un concessionnaire, prenez le temps d’examiner le contrat et de le comprendre en entier avant de signer. S’il manque des éléments et que vous en subissez un tort, vous pourrez entreprendre des démarches à la cour pour l’annuler. C’est un moyen de vous protéger. Alors, vérifiez qu’il contient tous les éléments suivants :

  • Numéro de la licence délivrée au commerçant
  • Lieu et date de la conclusion du contrat
  • Vos noms et adresses
  • Prix de l’auto
  • Montant de chaque taxe applicable
  • Montant total à payer
  • Caractéristiques de la garantie

Au contrat, annexez l’étiquette qui se trouvait sur l’automobile, puisque ces informations font parties du contrat : prix de vente, kilométrage, marque, modèle, année de fabrication, numéro de série, cylindrée du moteur, détails de la garantie, réparations effectuées depuis que l’auto est chez le commerçant, etc.

Si vous faites affaires avec un particulier, il n’y aura probablement pas de contrat. Toutefois, les membres de CAA-Québec et Protégez-vous peuvent obtenir un contrat type pour éviter tout litige ultérieur.

Alors, êtes-vous prêt à magasiner votre voiture d’occasion?